adhérer

CYCLE DE CONFÉRENCES DE L’ACADÉMIE D’OSTÉOPATHIE –  PROGRAMME 2018-2019

L’Académie d’Ostéopathie est heureuse de vous présenter son programme de conférences.

Les PRINCIPES et les PRATIQUES de l’OSTÉOPATHIE
L’ostéopathie, pour être complète, se définit comme une pratique inspirée par des principes, et une clinique fondée sur des recherches. Ces conférences discuteront trois des principales approches ostéopathiques : l’ostéopathie crânio-sacrée, les techniques dites « tissulaires » et l’ostéopathie structurelle, ainsi que le thème plus général de la médicalité de l’ostéopathie dans le monde moderne.

  1. Samedi 17 novembre 2018   – 14 h à 18 h – Les techniques d’écoute des tissus ou le myofascial
    Alain Abehsera DO et André Ratio DO.
  2. Samedi 12 Janvier 2019  – 14h à 18h – Ostéopathie, médecine et médicalité –
    Alain Cassourra DO et Dr en médecine, Pierre-Luc L’Hermite DO et Dr en droit.
  3. Samedi 23 Mars 2019  – 9h à 18h –
    – 9h à 12h : Assemblée Générale Ordinaire de l’Académie
    – 14 h à 18 h : Aux deux pôles du concept crânien : de l’approche fonctionnelle (Sutherland et ses élèves) à l’approche structurelle (Charlotte Weaver) –
    Bruno Ducoux DO et Florence Bruegghe DO.
  4. Samedi 18 mai 2019   – 14 h à 18 h – Ostéopathie structurelle : perspectives contemporaines –
    David Lachaize DO et Rafael Zegarra-Parodi DO.

  •  Samedi 17 novembre 2018   – 14 h à 18 h –Les techniques d’écoute des tissus ou le myofascial –
    Alain Abehsera DO et André Ratio DO.

Dans le paysage contemporain des techniques ostéopathiques, une approche se distingue par sa popularité croissante : la technique dite d’écoute ou myofasciale, de déroulement des fascias, ou encore approche tissulaire. Elle s’enseigne à la fois dans le cadre de notre profession mais également en dehors, où elle emprunte encore d’autres noms : thérapie crânio-sacrée, fasciathérapie, biocranial, etc.
La pluralité de ces désignations reflète une inconnue à son propos : elle ne possède aucune source claire, aucun écrit fondateur et aucun auteur à qui la rattacher dans l’histoire de l’ostéopathie.

André Ratio

 

André Ratio et Alain Abehsera sont tous deux issus de l’ESO, l’un de la branche à temps partiel et l’autre à temps plein, diplômés dans les années 1970. Tous deux ont connu les maîtres américains – essentiellement dans le milieu dit « crânien » – impliqués dans les premiers pas de cette approche. Alain Abehsera en a fait sa démarche principale, issue de sa compréhension du travail de Rollin Becker, alors qu’André Ratio s’est spécialisé dans le concept crânien d’origine, tel qu’il est exposé dans le livre d’Harold Magoun.

 

Alain Abehsera

Au cours de cette présentation, ils rappelleront, ensemble, les conditions initiales du développement de l’ostéopathie crânio-sacrée et de la technique d’écoute. Ils discuteront également des aspects techniques de ces approches. Ostéopathes et médecins tous deux, ils ouvriront le débat sur les indications et contre-indications cliniques de l’ostéopathie crânio-sacrée, comme de sa dérivée, l’écoute tissulaire.

 

 

  •  Samedi 12 Janvier 2019   – 14h à 18h – Ostéopathie, médecine et médicalité  –
    Alain Cassourra DO et Médecin –  Pierre-Luc L’Hermite DO et Dr en droit.

 Les relations entre la médecine et l’ostéopathie sont aussi divergentes que convergentes, qu’il s’agisse du point de vue juridique, clinique ou fondamental. L’Académie propose une réflexion sur ces rapports en invitant deux praticiens ostéopathes liés à la profession médicale : Alain Cassourra, également médecin, et Pierre Luc L’Hermite, qui vient de passer avec brio un doctorat en droit sur la médicalité de l’ostéopathie…

Alain Cassourra

 Alain Cassourra a passé son doctorat en médecine en 1985, puis a fait son cursus ostéopathique à Bobigny où il enseigna ensuite. Il a publié plusieurs livres sur l’ostéopathie et assure une formation post-graduée. Médecin, il l’est resté toutes les années de sa pratique ostéopathique, en redoutant de passer à côté d’un diagnostic important. L’ostéopathie l’a initié, sur un chemin qui intègre corps, énergie, émotion, pensée, voire spiritualité. La lésion ostéopathique devient une cristallisation dans l’une de ces dimensions. Le pouvoir du thérapeute doit céder ici sa place à la mise au service du patient. Dans cette complexité, Alain Cassourra est resté ostéopathe, intégrant les différentes pratiques et principes énoncés par Still sur l’art du toucher.

Pierre-Luc L’Hermite

Pierre-Luc L’Hermite est ostéopathe depuis huit ans et docteur en droit. Spécialisé en épistémologie des sciences médicales, il intervient en tant qu’enseignant sur des thématiques relatives au droit médical et à la bioéthique.
Dans sa thèse, intitulée : Recherches juridiques sur la médicalité de l’ostéopathie en droit français, Pierre-Luc L’Hermite défend l’idée selon laquelle l’organisation traditionnelle des professions de la santé exhibe des signes de fatigue, sinon d’obsolescence.
Un conflit émerge entre la conception que nous avons de la médecine et la réalité perceptive. En effet, l’histoire médicale reposant sur des phénomènes de domination, peine à trouver un écho avec la société occidentale telle que nous la connaissons aujourd’hui. Les remaniements à venir, inévitables, annoncent un véritable bouleversement paradigmatique. Selon Pierre-Luc, l’ostéopathie semble, plus que les autres formes de thérapie, incarner à la fois la cristallisation de cet inconfort et la probable issue des changements à venir.

 

  • Samedi 23 Mars 2019   – 9h à 18h –
    • 9h à 12h – Assemblée Générale Ordinaire de l’Académie 
    • 14h à 18h –  Conférence : Aux deux pôles du concept crânien : du fonctionnel (Sutherland) au structurel (C. Weaver)
      Bruno Ducoux DO et Florence Bruegghe DO.

L’ostéopathie crânio-sacrée est traditionnellement présentée comme l’œuvre d’un seul auteur, WG Sutherland, continuée par plusieurs de ses élèves, tels H. Magoun, V. Fryman ou R. Becker, puis leurs propres élèves. Cette approche a connu nombre d’embranchements à ce jour, allant d’une ostéopathie encore liée à l’anatomie du complexe crânio-sacré à des formes d’exercices où l’ancrage des émotions dans les tissus prend le pas.

Bruno Ducoux

Bruno Ducoux, au cours de sa carrière, a été beaucoup impliqué dans le développement de toutes ces formes de l’ostéopathie crânio-sacrée. A Bordeaux, il dirige la FROP, centre d’enseignement de l’ostéopathie dans le domaine de la pédiatrie. Riche de son expérience, et de sa connaissance des auteurs et des techniques, il fera une mise au point sur le crânio-sacré, en particulier dans le domaine de l’articulation somato-émotionnelle.

 

La seconde partie de la conférence sera consacrée à Charlotte Weaver, grande énigme de l’histoire de l’ostéopathie. En effet, avant l’époque où Sutherland développa son concept, C. Weaver formula également un système sophistiqué de la boîte crânienne. Élève de Still, elle fut chargée par le fondateur de mener l’enquête sur le crâne, dans le but d’améliorer la prise en charge des maladies psychiatriques. Elle décrit le crâne comme étant fait de trois vertèbres modifiées, qui suivent la colonne vertébrale. Elle consacra sa carrière au développement de ce concept, jusqu’à sa mort à Paris en 1963, produisant un corpus de textes tout à fait exceptionnel. Pourtant bien plus connue que Sutherland dans la profession ostéopathique de l’entre deux guerres, elle fut ensuite effacée de notre histoire.

Florence Bruegghe

 

Florence Bruegghe, ostéopathe parisienne, s’est lancée dans l’enquête historique passionnante sur cette grande dame. Elle nous parlera de la personne de Charlotte Weaver, de son parcours et de son abord du crânien, qu’on peut situer à l’autre pôle de celui développé par Sutherland. La biomécanique de Weaver, déduite d’une analyse précise du crâne chez l’embryon et l’adulte, fera certainement partie des grands chantiers de l’ostéopathie à venir.

 

 

  • Samedi 18 mai 2019    – 14 h à 18 h  – Ostéopathie structurelle : perspectives contemporaines –
    David Lachaize DO et Rafael Zegarra-Parodi DO.

 L’ostéopathie dite structurelle reste la vitrine historique de la profession. Son modèle, largement inspiré de la biomécanique, pose moins problème vis-à-vis des instances médicales. Still manipulait, ce qui est clair dans le nom qu’il utilisa longtemps: rebouteux-éclair. Il ne nous laissa cependant aucune biomécanique à proprement parler. On peut considérer HH Fryette comme le fondateur de l’ostéopathie structurelle, puisqu’il déduit la manipulation d’une palpation des paramètres de la lésion. La recherche de l’exactitude et de la précision dans l’acte d’ajustement constitue l’objet de son livre « Principes de la Technique Ostéopathique ». Qu’en est-il depuis ? La biomécanique de Fryette a été remise en question, ainsi que la manière de pratiquer les manipulations et de poser des indications. L’Académie invite deux praticiens qui représentent, chacun, ce que l’héritage de Still et de Fryette est devenu dans l’ostéopathie contemporaine.

David Lachaize

 

 David Lachaize DO parlera de son approche qui associe la manipulation structurelle ou thrust avec une impulsion « énergétique ».  Il intitule son approche « Manipulation-Structurelle-Tissulaire ». La notion de thrust énergétique est une belle synthèse entre des pratiques et des principes souvent gardés à l’écart.

 

 

Rafael Zegarra-Parodi

Rafael Zegarra-Parodi DO nous entretiendra de la place qui a été prise par l’ostéopathie dans les pays anglo-saxons dans le mouvement qui caractérise la médecine contemporaine : l’EBM ou Evidence Based Medicine (Médecine Fondée sur des Preuves).

Au cours de ses années de praticien et chercheur, il a lui-même développé et promu une Evidence Oriented Osteopathy, telle que décrite par le Pr Gary Fryer, qui, associant notre héritage ostéopathique avec les publications scientifiques récentes, notamment dans les domaines des neurosciences de la douleur et de la biomécanique, permettent d’optimiser la prise en charge des patients.

 

*****

Tarifs des conférences :

  • Plein tarif : 35 €
  • Membres de l’A.O – étudiants : 18 €
  • Adhérents cotisants de soutien : gratuit

 Lieu 

Conférence du  samedi 17 novembre : Université Paris 8 – Métro Saint-Denis Université.
Entrée de l’Université : rue Guynemer (face au métro) – Accès par le métro (ligne 13).
Lieu à déterminer pour les autres dates.

Inscription obligatoire : sur jplouit@orange.fr ou contact@academie-osteopathie.fr

Ou   https://www.weezevent.com/conferences-de-l-academie-d-osteopathie-de-france-les-techniques-decoute-des

ou sur la page Facebook de l’Académie d’Ostéopathie

Nombre de places limité, inscrivez-vous maintenant !

Par |2018-10-25T16:50:28+00:00jeudi 25 octobre 2018|

À propos de l'auteur :